VICTOIRE DE LA SUZUKI DU SERT A OSCHERSLEBEN

Le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) s’impose aux 8 Heures d’Oschersleben après 313 tours d’une course haletante. L’équipe française aux onze titres de champion du Monde FIM d’Endurance a dû batailler sans relâche pour l’emporter avec seulement un tour d’avance sur le BMW Motorrad France Team Thevent et le Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube. Le Suzuki Endurance Racing Team renforce encore sa position de leader au classement provisoire et compte désormais 19 points d’avance sur le BMW Motorrad France Team Thevent et le Honda TT Legends.

Cela donne une idée de la lutte acharnée s’est jouée durant 8 heures pour le podium entre ces trois prétendants à la victoire. Si le Suzuki Endurance Racing Team n’a quasiment pas lâché le commandement grâce à Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Yukio Kagayama, Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube et BMW Motorrad France Team Thevent ont bataillé pour la deuxième place au gré des ravitaillements. La BMW de Sébastien Gimbert, Damian Cudlin et Erwan Nigon s’impose avec seulement 13 s d’avance sur la Yamaha de David Checa, Kenny Foray et Gwen Giabbani.

Le Honda TT Legends de John McGuinness, Cameron Donald et Jason O’Halloran n’a pas lâché sa quatrième place durant toute la course et marque à nouveau de gros points. Le Yamalube Folch Endurance complète le top 5 en catégorie EWC.

Un trio de machines Superstock a réussi à se glisser entre cette Honda officielle anglaise et la Yamaha espagnole. Vainqueur de la Coupe du Monde FIM 2011, le Team Motors Events AMT Assurances s’impose pour la première fois cette saison dans cette catégorie devant la Kawasaki du 3D Endurance Moto Center et la Suzuki du Qatar Endurance Racing Team.

Belle opération aussi pour la Yamaha du DG Sport, neuvième au scratch et quatrième Superstock devant la Suzuki AM Moto Racing Compétition qui marque ses premiers points de la saison en Allemagne. Le Bolliger Team Switzerland sauve de gros points après sa chute en tout début de course. La Kawasaki suisse, onzième à l’arrivée, prend la sixième place en catégorie EWC. Elle devance le Monster Energy Yamaha YART, candidat à la victoire, qui a perdu toutes ses chances sur la chute de Katsuyuki Nakasuga en début de course.

Parmi les abandons, on notera celui du Maco Racing Team. Après avoir connu des problèmes électroniques en tout début de course, la Yamaha slovaque a perdu le bénéfice de sa belle qualification en septième position sur un bris de chaîne de transmission qui a endommagé le carter moteur.

Les 24 Heures du Mans, dernière manche du Championnat du Monde FIM d’Endurance, se disputeront samedi 8 et dimanche 9 septembre sur le circuit Bugatti en France. Le Titre de Champion du Monde FIM d’Endurance 2012 se jouera donc en France. 40 points sont à prendre pour le vainqueur de cette ultime course de la saison.

Les images sont à découvrir sur www.flickr.com/photos/fim-live/

Vincent Philippe, pilote du Suzuki Endurance Racing Team
« Après ma chute à Suzuka qui nous fait perdre le podium, il était indispensable pour moi de passer sous le drapeau à damier en vainqueur.z

Anthony Delhalle, pilote du Suzuki Endurance Racing Team
« Ça été un week-end parfait. Nous avons dominé les essais et tout s’est absolument bien déroulé durant la course jusqu’à l’arrivée. »

Damian Cudlin, pilote de la BMW Motorrad France Team Thevent
« Je suis un peu déçu de n’avoir pas pu prendre la victoire sur Suzuki. Mais j’avoue qu’après ma chute sur le warm-up, ce matin, j’étais un peu nerveux au départ sur les premiers tours. »

David Checa, pilote de la Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube
« Cette course était vraiment spéciale pour moi car j’ai roulé et gagné ici lors de mon arrivée dans l’équipe du GMT il y a 10 ans. Nous avons fait cette année encore une course parfaite mais le seul problème a été la concurrence. »

Christophe Guyot, team-manager du Yamaha France GMT 94 Michelin Yamalube
« Nous nous sommes bien battus et nous avons su montrer notre haut niveau de performance. Nous avons voulu privilégier ici la performance et la fiabilité à la consommation. On ajustera encore cela pour le Mans. »

Michael Savary, pilote du Team Motors Events AMT Assurances
« La victoire s’est joué très serrée. Nous avons manqué de réussite au Bol d’Or en début de saison mais depuis Doha, nous montons en puissance. On arrivera au Mans en tête du Superstock. »

Valentin Debise, pilote du 3D Endurance Moto Center
« Je pense que nous avons perdu la course au début. J’ai préféré assurer alors que la concurrence été joué à fond dès le départ. Mais on reste dans la course pour la Coupe Superstock et c’est très important pour cette équipe constituée à 100% de bénévoles. »